Motorisation de portail : quel système choisir ?

À l’ère de la domotique, il est temps de motoriser votre portail. C’est une solution pratique qui vous évitera en premier lieu de monter et descendre de votre voiture au moment de fermer ou d’ouvrir votre portail. Par ailleurs, c’est une solution qui offre une protection optimale. Pour ce faire, il est ainsi indispensable de bien choisir le système de motorisation que vous allez utiliser.  Le choix de la motorisation pour portail est une étape importante, donc, il ne faut pas le prendre à la légère. Outre le fait qu’il assure votre confort et votre sécurité au quotidien, c’est aussi un investissement couteux. Toutefois, il est toujours possible de rendre moins pénible l’étape en considérant quelques critères.

Quelle motorisation choisir pour un portail battant ?

Pour un portail battant, on distingue plusieurs systèmes de motorisation portail. En premier, il y a la motorisation à bras qui est très utilisée pour ce genre de portail. Son fonctionnement est très simple, car elle est constituée de bras articulés fixés sur le ventail. Ce dernier reproduit ainsi le mouvement d’un bras humain à l’aide d’un moteur. Si vous souhaitez motoriser un portail déjà existant, c’est la meilleure solution. En effet, elle respecte parfaitement la course du portail. De ce fait, il n’abîmera pas la structure de votre portail. Par ailleurs, ce type de motorisation convient à toutes les structures de votre portail, que ce soit une structure légère ou lourde. Cette motorisation a comme grand avantage de préserver ainsi la structure du portail du fait qu’elle respecte le mouvement naturel.  Il faut au moins une arrivée de 220 vols pour la motorisation de portail à bras.

Il est également possible d’opter pour une motorisation portail battant à vérins. C’est une option à la fois très discrète,  très économique et très compacte. Elle est particulièrement idéale si vous avez un portail lourd. Elle est également facile à installer, car il est possible de choisir une mise en œuvre sur un mur ou sur un poteau qui se situe au prolongement du portail. C’est aussi le cas sur un mur perpendiculaire au portail. Sachez que ce système de motorisation requiert fortement les fixations du vérin. Son avantage réside donc sur le fait qu’elle soit un modèle économique que les autres. Si vous n’avez pas aussi assez d’espace, elle est parfaite. En effet, elle n’encombre pas, ce qui fait qu’elle est parfaite pour les installations à faible encoignure. Vous pouvez également opter pour la motorisation intégrée qui est très esthétique et facile à poser.

Quelle motorisation choisir pour un portail coulissant ?

Pour un portail coulissant, la motorisation à crémaillère est la plus usée. C’est un système de motorisation portail qui permet de déplacer le portail grâce à un moteur se trouvant sur un rail de guidage au sol.  Pour pouvoir marcher correctement, ce système a besoin d’un prolongateur sur le portail. Il requiert également un socle qui lui permet d’être fixé sur le moteur. C’est un modèle qui se marie parfaitement à tous types de portails coulissants. Il est aussi pratique, car il préserve le portail grâce à une traction qu’il exerce. Au moment de l’installer, il est judicieux d’avoir un espace de dégagement latéral.  Il y a également la motorisation portail coulissant sur rail, qui est adapté surtout aux modèles de portails lourds. Il est utilisé en général pour motoriser un portail de 600 kg à 1000kg. Il doit être composé d’un rail et d’un poteau de guidage pour supporter toutes les structures.

Il a également la motorisation portail autoportante, qui est très répandu, mais surtout très utilisé par les propriétaires. Cette motorisation est particulièrement prisée en raison de sa praticité et le fait que sa pose est très simple. Elle s’adapte parfaitement aussi à tous les portails, que ce soit lourd ou léger. Pour ceux qui cherchent un portail très résistant et durable, un portail avec une motorisation autoportante est parfait. En effet, elle est toujours utilisée avec un portail en bois ou en aluminium, qui est des matières très résistantes. Son principe est simple : il est composé d’un moteur qui lui permet d’être fixé au sol. Pour une résistance optimale, une crémaillère crantée plastifiée est jointe à ce moteur. Il a pour rôle principal d’assurer le mouvement et le déplacement du portail lors de l’ouverture et la fermeture.

Laisser un commentaire